Sous-traitance cosmétique

Sous-traitant cosmétique : 5 critères à évaluer pour bien le sélectionner

quels critères

A la recherche d’un sous-traitant cosmétique pour mettre en œuvre et fabriquer votre produit, vous vous rendez compte qu’il y a pléthore de choix. Quels sont les critères à prendre en compte, qui feront, in fine la différence et participeront au succès du projet ?

Sous-traitance cosmetique

Sous-traitant cosmétique : quelles expertises complémentaires propose-t-il ?

Que vous soyez un industriel expert ou une unité marketing, votre sous-traitant cosmétique doit pouvoir vous offrir une expertise additionnelle.

Il doit avoir un service R&D expert en son domaine, créatif, proposant des formules novatrices. Dans le domaine de la cosmétique sur support, le sous-traitant cosmétique doit pouvoir proposer des non tissés répondant à vos attentes en matière d’environnement. C’est pourquoi, seul un sous-traitant qualifié sur les différentes technologies de support pourra vous orienter vers le meilleur produit adapté à votre projet. Certains se contentent de n’utiliser qu’une qualité de lingette. Ils vous vendent des économies d’échelle. Et en réalité, vous achetez du « Me too » !

Votre sous-traitant cosmétique doit également avoir un service réglementaire performant. Il doit être force de conseil et de propositions. Il doit pouvoir suivre les évolutions réglementaires. Cela vous permettra de garantir la parfaite conformité de produit au Règlement Européen.

Evaluez également s’il possède un service packaging. Ainsi les meilleures configurations logistiques, les optimisations, et les discussions techniques avec vos graphistes seront optimisées.

Enfin, regardez s’il a des laboratoires de contrôles analytiques tant sur les matières premières que sur les produits finis, la qualité de ses équipements, la qualification du personnel.

Plus le sous-traitant cosmétique possède des services internes qualifiés en R&D, Réglementaire, Qualité, Packaging, meilleur sera votre accompagnement. In fine, votre collaboration en sortira plus fructueuse.

 

Sous-traitant cosmétique : quel full service propose-t-il ?

La notion de full service peut être entendue différemment par les acteurs en place.
Je préconiserais de vérifier si le sous-traitant peut gérer, pour vous, le développement des formules, les études cliniques, la sélection des fournisseurs, les achats de composants, le stockage des matières et/ou des produits finis, les analyses microbiologiques, le suivi réglementaire.
Aussi, vérifiez leurs spécialisations, les formats des emballages (flowpack, sachets individuels, format jumbo ou nomade, pot…), les typologies de support, disques, lingettes, masques…
Cette analyse peut s’avérer utile dans une politique de rationalisation des fournisseurs.

Sous-traitant cosmétique : quelles certifications ?

Du projet que vous souhaitez lui confier dépendra la certification requise. Il est certain que plus ses certifications sont nombreuses et variées, plus riche pourra être votre collaboration. Alors, vous devrez vérifier si le sous-traitant cosmétique est au minimum Cosmétique BPF, ISO 22 716, puis ISO 13 485, Cosmos Organic…

Sous-traitant cosmétique : quelles structures organisationnelles ?

J’entends par ce terme la vérification de son organisation interne. C’est-à-dire de comprendre son mode de fonctionnement. Y a-t-il une gestion en mode projets avec des équipes internes travaillant à votre service avec un interlocuteur commercial dédié, ou faut-il que vous ayez contact avec plusieurs personnes ? Quoi de plus rassurant et efficient que de savoir des experts travaillant pour vous et un pilote orchestrant le projet.
Aussi, vérifier s’il est indépendant ou s’il appartient à un groupe. Son assise financière et ses capacités d’investissement feront la différence lorsqu’il s’agira d’adapter son outil industriel et / ou ses ressources humaines au profit des évolutions réglementaires ou des envies du marketing.

Sous-traitant cosmétique : quelle place fait-il aux relations humaines ?

Au-delà de ses qualités professionnelles, il me semble important d’évaluer aussi les qualités personnelles de son interlocuteur commercial.
Vous devrez ressentir son enthousiasme, son optimisme, sa clairvoyance, sa capacité d’écoute et de compréhension de votre projet. Les équipes qui l’accompagnent sont elles aussi motivées et enjouées ?
Vous vous apprêtez à lui confier vos projets, lui laisseriez- vous votre maison à bâtir ?

Sur le même thème

Fabricant cosmétique français : sécurité et confiance

Anne-Béatrice Melet

Un brief marketing complet : le premier pas vers le succès

Anne-Cécile Durante

Sous-traitance en cosmétique : pourquoi choisir un sous-traitant certifié ?

Fabienne Rebondy

Laisser un commentaire