Non tissé

Lingette biodégradable : une peau de banane ne se jette pas dans les toilettes !

Lingette biodegradable jetable dans les toilettes

Depuis quelques années nous voyons fleurir sur les paquets de lingettes les allégations « lingette biodégradable », « fibres 100% biodégradables », « lingette jetable dans les toilettes ». Mais que se cache-t-il derrière ces revendications écologiques et que peut-on réellement faire avec nos lingettes une fois utilisées ?

Lingette biodegradable jetable dans les toilettes

 

Lingette biodégradable et jetable dans les WC : la même chose ?

Une banane. Tout le monde en a dans sa cuisine, et nous savons tous que la peau de banane est biodégradable : pas de danger pour l’environnement si nous l’oublions dehors ! Même si elle va quand même mettre 8 à 10 mois à se décomposer. Les jardiniers lui reconnaissent d’excellentes vertus fertilisantes, et l’utilisent à foison dans le compost ou directement dans le jardin.

Malgré tous ces avantages, la jetteriez-vous dans les toilettes ? Non bien sûr, vous risqueriez de boucher vos toilettes. C’est exactement la même chose pour les lingettes !

Alors, quelle est la différence ?

Un petit lexique s’impose pour différencier les deux types de produits, et arrêter de les confondre :

Une lingette est biodégradable si elle peut être décomposée naturellement par des organismes vivants.
Une lingette est jetable dans les toilettes si elle remplit les critères suivants :

  • Elle doit être biodégradable en milieu aqueux, c’est-à-dire qu’elle doit se dégrader dans les canalisations et dans les systèmes de traitement des eaux usées.
  • Elle doit se désintégrer lorsqu’elle est soumise à une agitation mécanique dans l’eau. Il existe un test, la slosh box, qui simule cette agitation mécanique que l’on retrouve lorsque nous tirons la chasse d’eau et que la lingette navigue dans les canalisations. En moyenne plus de 90% de la lingette est désintégrée en 30 minutes.
  • Elle ne doit pas conduire à une obstruction des canalisations, de votre habitation à la station de traitement des eaux usées, en passant par les différentes canalisations et pompes reliant les deux. Et ceci même si un grand nombre de lingettes est jeté !

A titre de comparaison le papier toilette est biodégradable et bien évidemment jetable dans les toilettes. Mais il met 2 à 4 semaines à se décomposer dans la terre, contre seulement quelques minutes une fois évacué par la chasse d’eau.

Comment savoir si la lingette est dispersible ?

Un test simple à réaliser pour vérifier que votre lingette est jetable dans les toilettes est de la mettre dans une bouteille d’eau, et de la secouer. Dans les premières minutes vous devez voir la lingette se décomposer en petites fibres. Si rien ne se passe après 5 minutes, la conclusion s’impose : ne jetez surtout pas cette lingette dans vos WC, vous boucheriez vos canalisations (ou celles du réseau municipal) !

 

Que faire d’une lingette biodégradable ?

Une lingette revendiquée comme biodégradable est simplement issue de fibres naturelles, qui se décomposent naturellement. Cela garantit une lingette produite de façon plus durable que les lingettes contenant des fibres synthétiques, assimilables à du plastique.

Mais concrètement elle doit être évacuée avec les déchets ordinaires dans votre poubelle.

Une lingette jetable dans les WC a l’avantage de ne pas générer de déchet, puisqu’elle se décompose dans l’eau, et que les microorganismes présents dans l’eau vont la digérer. En effet la biodégradation de cette lingette a été validée selon les normes en vigueur.

 

Sur le même thème

Le non-tissé, l’incontournable méconnu des lingettes

Mélanie Louarn-Dupont

Le blanchiment du coton ou de la viscose : est-il sans chlore ?

Mélanie Louarn-Dupont

La viscose est-elle le Graal des lingettes écologiques ?

Mélanie Louarn-Dupont

Laisser un commentaire